Rechercher
  • Akira Mizubayashi

Du 5 au 12 août 2011/ Le Banquet du Livre à Lagrasse dans l'Aude

J'ai retrouvé à Lagrasse Dominique Bondu que j'avais rencontré à Arbois un mois avant, à l'occasion des Petites Fêtes de Dionysos. Le Banquet du Livre est constitué d'une série de conférences et d'ateliers d'histoire, de cinéma et de philosophie. C'est un merveilleux lieu de réflexion et de rencontres. Je vous invite d'abord à vous rendre sur le site de la Maison du Banquet et des générations.


(Photos de Ghila Krajzman)

Le thème du Banquet 2011 était « L'universel singulier ». Voici le programme général. Pour ma part, j'ai prononcé une conférence intitulée « L'île du bonheur entre le français et le japonais ». J'ai présenté une réflexion sur la difficulté abyssale de la démocratie au Japon telle qu'elle est révélée par Fukushima. J'ai parlé une heure et demie. Nulle part, on ne donne aux conférenciers un temps de réflexion aussi long. C'est là un des aspects extraordinaires du Banquet.

Le matin, nous avons participé à l'atelier de cinéma animé par Jean-Louis Comolli, l'auteur d'un article des Cahiers du cinéma qui m'avait frappé : «Profondeur de champs». Après le cinéma, ça a été le tour de l'Histoire avec Patrick Boucheron qui animait sous un grand arbre une extraordinaire «Conversation avec l'Histoire».

Après la nuit tombante, il y avait des séances de lecture. Le dernier jour, les conférenciers qui étaient restés ont été conviés à présenter un texte de leur choix. En ce qui me concerne, dans la prévision de ma rencontre à venir avec Jean Starobinski dans sa ville, j'ai lu le célèbre passage des Confessions appelé «Dîner de Turin» à la suite de l'éblouissante analyse du maître genevois.

0 vue